Portrait des régions

Mauricie (04)

 

Géographie et administration

Située sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, la région de la Mauricie s’étend vers le nord jusqu’aux limites du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Nord-du-Québec. Elle est délimitée à l’ouest par les régions de l’Abitibi-Témiscamingue et de Lanaudière et à l’est par la région de la Capitale-Nationale.

La Mauricie compte 42 municipalités et sept autres types de territoires. La plupart sont regroupés en trois municipalités régionales de comté (MRC) :

Les villes de La Tuque, de Trois-Rivières et de Shawinigan ne sont pas comprises dans une MRC. Toutefois, leur administration exerce certaines compétences dévolues à une municipalité régionale de comté. La région compte également hors des MRC trois réserves indiennes, Coucoucache, Obedjiwan et Wemotaci, toutes habitées par une communauté attikamek.

La population de la Mauricie se concentre principalement à Trois-Rivières, ville la plus peuplée de la région.

Pour en savoir plus

Haut de page

Agriculture, pêcheries et alimentation

La clémence du climat, la proximité de l’eau et la fertilité des sols favorisent le développement de l’industrie agroalimentaire en Mauricie.

La région compte plus de 1 000 entreprises agricoles, dont la majorité se spécialise en production animale, principalement en productions laitière et porcine.

En ce qui concerne la production végétale, la production maraîchère occupe une place importante. On cultive notamment des fraises, du maïs, des poireaux, des pommes de terre et des asperges.

Enfin, en ce qui le concerne, le secteur de la transformation est représenté principalement par l’abattage d’animaux et la découpe de la viande. Plusieurs grandes entreprises de transformation exercent ces activités.

Pour en savoir plus

Haut de page

Économie et emploi

L’économie de la Mauricie a été marquée historiquement par un fort développement industriel. Jadis, de nombreux secteurs d’activité y étaient représentés, notamment ceux des ressources naturelles, du textile, du vêtement, des pâtes et papiers et de l’hydroélectricité.

Depuis quelques années, la région s’est engagée dans un mouvement de diversification économique, faisant davantage de place aux créneaux à valeur ajoutée, aux technologies de l’information et à l’économie du savoir, grâce, entre autres, au soutien au développement de l’entrepreneuriat.

Le secteur tertiaire représente plus des trois quarts des emplois occupés dans la région. Le secteur de la fabrication, le secteur de la construction et le secteur primaire suivent ensuite en importance.

Pour en savoir plus

Haut de page

Tourisme, loisirs et culture

Cette région offre une foule d’activités et d’attraits tant touristiques que culturels, sportifs ou historiques. Le Chemin du Roy, première route carrossable du Canada, longe le fleuve, traversant Trois-Rivières à mi-distance entre Montréal et Québec. On y trouve également :

  • des musées;
  • des pistes et des sentiers pédestres;
  • des clubs de golf;
  • des fermes agrotouristiques;
  • des sites religieux;
  • un parc national;
  • deux réserves fauniques;
  • des zones d’exploitation contrôlée (ZEC).

Plusieurs festivals et événements de grande envergure animent la région, été comme hiver, par exemple le Festival de la galette de sarrasin, la Classique internationale de canots de la Mauricie ou encore le célèbre Festival western de Saint-Tite, qui fait la renommée de la région.

Pour en savoir plus

Haut de page