Portrait des régions

Montréal (06)

 

Géographie et administration

La région de Montréal est encerclée par la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent et correspond à l’île de Montréal. Elle est entourée des régions de Laval, des Laurentides, de Lanaudière et de la Montérégie.

La région de Montréal est la plus peuplée et la plus urbanisée du Québec, bien qu’elle n’occupe pas un grand territoire.

On trouve dans la région la ville de Montréal, qu’on désigne comme la métropole du Québec. C’est une ville multiculturelle qui a été marquée par plusieurs vagues d’immigration depuis des décennies.

En plus de la ville de Montréal, la région de Montréal est constituée de 15 villes ne faisant pas partie d’une municipalité régionale de comté.

Pour en savoir plus

Haut de page 

Agriculture, pêcheries et alimentation

L’île de Montréal constitue l’espace le plus urbanisé et le plus densément peuplé du Québec. Elle possède un bon potentiel agricole qu’elle doit à ses atouts climatiques et topographiques. On y trouve quelques entreprises agricoles, qui se consacrent plus particulièrement à la culture en serre, à la production de légumes frais et à des productions de spécialité.

De son côté, le secteur de la transformation alimentaire regroupe de nombreuses entreprises qui s’emploient notamment à la transformation de viandes, de volaille, de poissons et fruits de mer et de produits laitiers; à la fabrication de jus et de boissons froides; à la transformation des grains en farine; à la boulangerie-pâtisserie; et à la fabrication de bières et de boissons alcoolisées.

La région attire des filiales de grandes multinationales de l’alimentation telles que Kraft, Sucre Lantic, GMCR Canada (Van Houtte), Parmalat, Pepsi, Coke, etc. Ces grandes entreprises, qui sont souvent présentes dans plusieurs sous-secteurs à la fois ou qui sont très spécialisées, partagent la scène avec des entreprises québécoises de grande envergure comme Saputo, Agropur/Natrel et plusieurs autres.

Le commerce de produits alimentaires est aussi une activité majeure. Les secteurs de la restauration et des services alimentaires génèrent des revenus importants et bon nombre d’emplois. Par ailleurs, on trouve dans la région de multiples marchés de quartier, des circuits agrotouristiques et des kiosques de vente à la ferme.

Pour en savoir plus

Haut de page 

Économie et emploi

L’île de Montréal est la région la plus populeuse et le pôle industriel le plus important du Québec. La région est au cœur de la communauté métropolitaine qui représente près de la moitié de la population québécoise et plus de la moitié de son activité économique. Montréal est aussi le pôle majeur de l’enseignement et de la recherche au Québec. La région exerce également une forte attraction sur la population immigrante, ce qui contribue à sa croissance et à sa diversité.

La majeure partie de l’activité économique montréalaise est produite par les industries du grand secteur tertiaire (les services). Ce grand secteur, très diversifié dans la région, a généralement de bonnes perspectives de croissance. L’emploi y est réparti de façon presque équivalente entre les services aux producteurs (incluant les services professionnels et techniques), les services à la consommation (incluant l’hébergement et la restauration), et les services gouvernementaux (incluant la santé, les services sociaux et l’éducation).

Bien qu’ils comptent moins de travailleurs, le secteur de la fabrication et les autres industries productrices de biens conservent une certaine importance, notamment en raison de la forte activité et des retombées économiques qu’ils génèrent.

La combinaison d’une population très scolarisée, d’un secteur tertiaire dynamique et d’une base manufacturière qui réussit à se tailler une place dans un contexte de forte concurrence mondialisée confère un avantage à plusieurs entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications, de l’aérospatiale et des sciences de la vie. Celles-ci suscitent une grande demande pour de la main-d’œuvre hautement qualifiée.

Pour en savoir plus

Haut de page 

Tourisme, loisirs et culture

Montréal est une région moderne qui jouit d’une bonne réputation dans le monde. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son ouverture, sa vie culturelle, son caractère cosmopolite et son dynamisme. Chaque année, des étudiantes et étudiants québécois et étrangers sont accueillis dans plusieurs de ses universités de renom.

Montréal attire de nombreux organismes internationaux et touristes. Des événements d’envergure tels que le Festival international de jazz, Juste pour rire, les FrancoFolies et le Grand Prix de Formule 1 y ont lieu chaque année. La culture montréalaise rayonne également à l’international.

Le patrimoine architectural de Montréal est fait de contrastes entre le nouveau et l’ancien. Dans le Vieux-Montréal et au Vieux-Port, les musées et les sites historiques qui témoignent des premiers jours et de l’évolution de la Nouvelle-France se trouvent à proximité d’hôtels ou de restaurants résolument tournés vers la modernité.

En ce qui concerne les activités récréotouristiques, les parcs naturels comme le parc du Mont-Royal permettent de pratiquer des activités comme la marche, la glissade, le patin et le ski de fond. Une douzaine de marinas donnent aux navigateurs de plaisance accès aux eaux du fleuve.

Les sites touristiques les plus visités sont l’oratoire Saint-Joseph, le Musée des Beaux-Arts de Montréal, la basilique Notre-Dame et Pointe-à-Callière. Les autres principaux attraits touristiques sont le Biodôme, le Casino de Montréal, le Jardin botanique, La Ronde et le Parc olympique, qui comprend le Stade.

Répertoire des médias régionaux

La liste de tous les médias de la région n’est plus accessible dans Portail Québec. Pour obtenir les coordonnées d’un média en particulier, nous vous suggérons de faire une recherche dans votre moteur de recherche préféré, comme Google.

Par contre, si vous recherchez un média communautaire, vous pouvez visiter le site du ministère de la Culture et des Communications qui publie la Liste des médias communautaires reconnus par le Ministère pour chacune des régions du Québec.

Pour en savoir plus

Haut de page 
​​