Québec.

Économie

Première province canadienne en superficie, le Québec compte une population de 7,8 millions d’habitants, selon les chiffres de 2009. La population active représente quant à elle 4,2 millions de personnes. Son économie se classe parmi les 50 plus importantes au monde. De nombreux atouts économiques favorisent le Québec :

  • L’abondance de ses ressources naturelles;
  • Une force hydroélectrique à coûts de production relativement faibles;
  • Une situation géographique stratégique;
  • Une main-d’oeuvre fortement scolarisée et qualifiée;
  • Une capacité d’innovation et un dynamisme en recherche et développement comme en témoigne l’excellence de ses hautes technologies;
  • Des produits exportés partout dans le monde. 

Le Québec fait partie des 20 destinations touristiques les plus populaires dans le monde. Environ dix millions de touristes visitent la province chaque année. En 2009, l'industrie touristique a généré des revenus de plus de dix milliards de dollars, soit environ trois pour cent de la valeur totale du produit intérieur brut.

À chaque région sa spécialité

Grâce aux facettes multiples qui caractérisent son territoire, le Québec offre l’économie la plus diversifiée au pays. Chacune de ses 17 régions administratives propose une ou des spécialités qui lui sont propres et qui contribuent au rayonnement de l’économie québécoise. Quelques exemples :

  • La grande région de Montréal a acquis une notoriété internationale dans les secteurs des biotechnologies et de l’industrie pharmaceutique, et dans celui des jeux vidéo et du multimédia.
  • L’Abitibi-Témiscamingue possède d’abondants gisements de métaux précieux, dont la renommée est mondiale.
  • Le Bas-Saint-Laurent est réputé pour son expertise dans les domaines maritime et des biotechnologies marines.
  • Le Saguenay–Lac-Saint-Jean excelle en tant que producteur d’aluminium.

En juin 2011, le gouvernement du Québec a donné le coup d’envoi du Plan Nord. Ce projet, qui se déploiera sur une période de 25 ans, prévoit des investissements de plus de 80 milliards de dollars durant cette période, ce qui permettrait de créer ou de consolider en moyenne 20 000 emplois par année. Le Plan Nord se veut « un projet exemplaire de développement durable qui intégrera le développement énergétique, minier, forestier, bioalimentaire, touristique et du transport, la mise en valeur de la faune, ainsi que la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité. Il favorisera le développement au bénéfice des communautés concernées et du Québec tout entier, et ce, dans le respect des cultures et des identités ».

Lire aussi les rubriques suivantes sur l'économie québécoise

Sources